Billet d'humeur·Vie de famille

Ma fille, je ne t’attendais pas…

grossesse

À l’approche de la fête des mères, j’ai eu envie de parler de mon expérience de la maternité. Loin des clichés qui nous font croire qu’être mère est le plus beau cadeau de la vie. Ces derniers temps, on voit de plus en plus d’articles parlant de la réalité d’être mère, que la vie de maman n’est pas toujours rose loin de là! On essaie de nous déculpabiliser d’être des mères « indignes » comme je le vois souvent! Mais indigne de quoi? Être mère n’est pas un état universel, chacun le vis à sa manière, et le regard des autres est souvent blessant. Mon récit n’est pas celui du mère imparfaite ou indigne, mais celui d’une mère tout simplement…

En 2008, j’ai eu mon premier enfant..j’étais jeune, je venais d’avoir 23 ans. Ma grossesse a été parfaite, malgré une césarienne. Il a été mon plus beau cadeau, j’étais et je suis toujours très fusionnelle avec lui. Ma séparation d’avec son papa n’a fait que renforcer nos liens. Puis j’ai refait ma vie, et 6 ans après sa naissance, je suis retombée enceinte… J’ai beaucoup insisté auprès de mon homme pour avoir cet enfant, je le voulais plus que tout. Lorsque je suis tombée enceinte, je l’ai su le jour de mon anniversaire, pour mes 29 ans. J’étais aux anges, complètement excitée à l’idée de revivre une grossesse et de tenir bientôt mon bébé dans les bras…

Mais ce fut bien différent de ma première grossesse! Ce petit bébé qui grandissait en moi était tellement énergique, que parfois, je ne pouvais plus marcher tellement ses coups étaient douloureux.

Et puis il y a eu le jour de la 2ème écho…celle qu’on attend tous, celle où on connait enfin  le sexe du bébé! Mon homme et moi voulions un garçon. J’avais tellement aimé ma relation avec mon premier enfant, que je voulais recommencer. Je me voyais déjà maman de 2 petits bonhommes! Mais lorsque le médecin nous a annoncé que c’était une petit fille, j’étais effondrée… Beaucoup ne comprendrons pas, car c’est vrai que c’est une chance d’avoir un enfant, en bonne santé… mais malgré tout je n’ai pu retenir mes larmes. Mon homme était également déçu, et avait du mal à comprendre ma reaction, surtout que c’était moi qui avait insisté pour avoir cet enfant! Et cela a duré pendant plusieurs semaines…je n’achetais pas de vêtements, et le peu que je prenais c’était du mixte, surtout pas de couleurs « filles ». Pourquoi rejetais je autant le fait que ce soit une fille? Je ne sais pas, peut être que j’avais peur de cette relation mère-fille si compliquée, de son adolescence, de son futur…  Puis petit à petit je me suis faite à cette idée, de toute façon quoi que j’en pense, bientôt elle serait là! J’ai donc commencé à faire sa chambre, pas trop girly malgré tout! Et puis le 1er Mai 2015…j’ai perdu les eaux en me levant de mon lit à 8h.

Je n’ai finalement accouché que le lendemain à 10h, ce fut long, et extrêmement douloureux! A tel point que je ne veux plus d’autres enfants! Quand j’ai pris ma fille dans les bras, j’ai ressenti tout d’abord un soulagement…ouf la grossesse et l’accouchement sont terminés!! Mais j’étais tellement fatiguée, que j’avais du mal à me réjouir..Et puis tout s’est enchainé..le retour à la maison, le départ de l’homme au travail..je me suis retrouvée seule avec elle, un peu paumée, et très fatiguée! Mon allaitement s’est très mal passé, ma fille ne faisait que perdre du poids. J’ai du l’arrêter au bout de 10 jours. Elle a ensuite été hospitalisée pendant 3 jours pour un RGO, qui finalement était une intolérance au lait de vache, que nous découvrirons nous même à ses 8 mois…8 longs mois où elle n’a fait que vomir et pleurer…au point que je me demandais si je l’aimais, tellement c’était difficile pour moi de m’en occuper. Je m’en voulais de penser ça, de ressentir de l’agacement contre elle. Je n’arrivais pas à être contente de la voir, je n’avais pas envie de m’en occuper, pas envie tout simplement…

Pourquoi était ce aussi difficile? Pourquoi n’était elle pas aussi facile que son grand frère? Je m’en voulais à moi même car je me disais qu’elle ressentait mes peurs et ma fatigue, et que c’est moi qui la rendait exécrable…mais plus elle pleurait, et moins je ne la supportait…un cercle vicieux…

On m’a alors parlé de la dépression post partum…Mais pour moi je n’étais pas déprimée, juste épuisée, agacée! Je n’ai jamais osé en parler à un médecin.

Et puis à ses 8 mois, nous avons pris les choses en mains! Nous sommes partis en vacances tous les 4 en Bretagne. Las de la voir souffrir, nous avons passé notre fille au lait de riz. Étant moi même intolérante au lactose, je me disais qu’elle devait l’être egalement même si les pédiatres me soutenaient que non! Nous avons également commencé la diversification alimentaire. Et au bout d’une semaine…nous avons halluciné! Plus de vomissements, plus de pleurs…Enfin des nuits complètes! Comme quoi, il vaut parfois mieux écouter son instinct de mère…

J’ai repris le travail à mi temps, et j’ai pris le temps d’apprécier ma fille, de la connaitre, et de l’aimer. Je regrette tout ces mois difficiles, où je n’ai pas su lui donner tout l’amour dont elle avait besoin…

Aujourd’hui elle a 2 ans, et nous sommes inséparables! Alors bien sur, il lui arrive de me mettre hors de moi, car elle reste malgré tout très énergique!!! Mais nous sommes devenues très fusionnelle, comme avec son grand frère.

Ma fille, je ne l’attendais pas, mais aujourd’hui je ne pourrais plus vivre sans elle ♥

IMG_20170517_121422.jpg

Publicités

2 commentaires sur “Ma fille, je ne t’attendais pas…

  1. On lit tellement de points de vue « tout rose tout beau » sur les blogs, que ça fait du bien de lire aussi que des fois, tout ne se passe pas parfaitement, qu’on a des doutes et qu’on aimerait bien pouvoir mettre les choses en pause ou voir les choses se dérouler autrement…on dirait que c’est un peu tabou pourtant comme tu dis ça n’a rien d’indigne. On est des femmes avant d’être des mères, aussi! En tout cas je suis quand même ravie que tu aies réussi à aller au delà de tes appréhensions et à gérer cette délicate période.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s